Les sodas light font-ils grossir ?

Lorsque l’on tient à surveiller son poids, on a tendance à faire attention aux sucres, et à préférer les aliments allégés « light » (ou « sans sucres »). Cela parait une bonne idée car il est vrai que les sodas light contiennent très peu de calories !

En pratique, ce n’est pas la même limonade. Explications.

Ce qu’il se passe dans notre corps et dans notre tête :

Le sucre est remplacé par des édulcorants de synthèse (souvent Acésulfame-K ou aspartame, (E951 et E950 pour les intimes) dans les boissons light. Ces édulcorants ont un goût environ 200 fois plus sucré que le sucre ordinaire. Lorsque l’on ingère cette boisson, notre cerveau analyse cet apport comme un élément sucré, et lance des processus physiologiques adaptés à la gestion de sucre, sauf que celui-ci n’en a pas reçu !

Le pancréas va sécréter une hormone appelée « insuline » qui a pour rôle de faire baisser le taux de sucre sanguin lorsque celui-ci s’élève. Problème… le taux de sucre sanguin n’a pas augmenté, puisque la boisson ingérée n’était en réalité pas sucrée.

Notre système va faire chuter notre glycémie, on se retrouve alors en situation d’hypoglycémie. Cela peut se traduire par : de la fatigue, une baisse d’énergie soudaine, de la nervosité et de l’impatience, de l’irritabilité, des tremblements, de la pâleur, des maux de tête, des palpitations, une très grande faim…

Dans ces conditions, notre corps toutes nos cellules vont réclamer…. du sucre ! Et c’est bien naturel puisque l’on en manque à cet instant ! Le corps réclame de l’énergie.

Résultat, on mange davantage pour combler ce manque.

De nombreuses études font le lien aujourd’hui entre l’obésité, le surpoids, et même le diabète, et la consommation des boissons édulcorées. En 2017, les Nations Unies estimaient que 42 millions d’enfants étaient en surpoids, contre 10 millions moins de 10 ans plus tôt.

Nous parlons ici de sodas, mais cette règle s’applique à tous les produits contenant des « faux sucres » bien entendu, qu’il s’agisse de yaourts, de chocolat, de gâteaux, des sucrettes, etc…

L’avis du naturopathe :

  • Cessons de leurrer notre cerveau et de dérégler notre métabolisme, le pauvre. Consommons de bons sucres, avec modération toutefois. En respectant le fonctionnement de notre corps et nos sensations, il sera beaucoup plus aisé de maîtriser son alimentation et son poids.
  • Prenons le temps de lire les étiquettes afin d’éviter ces faux sucres : acésulfame-K, aspartame, succralose… dont on peut d’ailleurs raisonnablement émettre un doute sur leur innocuité.

Naturopathes, diététiciens, médecins, sophrologues, … sont des thérapeutes à même de vous accompagner afin de retrouver, ou garder la ligne et la santé.

Prenez soin de vous, et bonne santé !

Florence R.