Petites pathologies du sportif

Courbatures, contractures, élongations, claquages, crampes. Autant de douleurs auxquelles le sportif aura à faire un jour ou l’autre et qui nécessiteront d’être soignées correctement si l’on veut éviter d’aggraver la blessure.

Courbature

Elle est la conséquence d’un effort physique trop intense ou prolongé sur un muscle insuffisamment préparé. Elle apparaît environ 12 heures après l’effort et peut durer jusqu’à 5 jours. A la palpation, le muscle est tendu et dur et la douleur localisée.

Le traitement :

  • Repos
  • Hydratation +++
  • Massage (rouleau de récupération)
  • Aromathérapie, homéopathie, … demandez conseil à votre pharmacien ou naturopathe.

Contracture

La contracture est moins intense mais plus durable qu’une crampe. Comme la courbature, elle est liée à une utilisation excessive du muscle mais elle est moins diffuse. Elle présente les mêmes symptômes cliniques que la courbature, mais dure plus lontemps.

Le traitement :

  • Repos +++
  • Hydratation +++
  • Massage +++
  • Aromathérapie, homéopathie, … demandez conseil à votre pharmacien ou naturopathe.

Crampe

La crampe est une contraction extrêmement brutale et douloureuse d’un muscle. Elle est liée à la mauvaise élimination de l’acide lactique, résidu de l’activité musculaire. Les personnes pratiquant de la musculation gagneront à y associer une activité cardio afin d’éliminer par la transpiration cet excès d’acide lactique.

Le traitement :

  • Boire +++
  • Etirements +++

Élongation et claquage

L’élongation se manifeste à l’effort et correspond à un étirement de quelques fibres. Pour le claquage ou la déchirure musculaire : certaines fibres se sont rompues et provoquent une douleur importante, comme un claquement de fouet.

Le traitement :

  • Cryothérapie – froid (prévention de l’hématome)
  • Electro-stimulation (facilite la réparation des fibres musculaires)
  • Massage à proscrire !

Tendinite

C’est une inflammation du tendon créée par des mouvements répétitifs appuyés ou inadéquats. La douleur est localisée et se manifeste lors de certains gestes précis.

Le traitement :

  • Repos
  • Froid
  • Curcuma
  • Apport minéral +++

L’avis du naturopathe : Au delà de la fragilité du tendon, due aux mouvements répétés, un déséquilibre alimentaire, notamment au niveau des apports en minéraux (équilibre acido-basique) est sans doute en jeu. Pour mettre toutes les chances de guérison de votre côté, n’hésitez pas à consulter un naturopathe. Nous sommes à même de vous conseiller.

Ampoules

Les ampoules sont fréquentes chez les sportifs, elles apparaissent lors de frottement répétés.

Le traitement :

Si l’ampoule est fermée :

  • Nettoyer au sérum physiologique
  • Percer l’ampoule à l’aide d’une aiguille propre
  • Vider la lymphe à l’intérieur de l’ampoule à l’aide d’une compresse propre
  • Si activité physique en cours, couvrir avec un pansement adapté
  • Si activité terminée, laisser sécher à l’air

Si l’ampoule est ouverte :

  • Nettoyer au sérum physiologique
  • Enlever la peau décollée
  • Couvrir avec un pansement adapté

En prévention : Bien entendu, équipements confortables, chaussettes en coton, chaussures adaptées, gants… Privilégiez le confort à l’esthétique ! Ou alliez les deux ! 😊

Syndrome de l’essuie-glace

Il s’agit d’une inflammation de la partie tendineuse du muscle tenseur du fascia lata. C’est donc une tendinite du fascia lata. La partie tendineuse inflammée se situe sur la partie externe du genou. Le muscle tenseur du fascia lata sert à la stabilisation du genou, il prend son insertion au niveau de la hanche, longe le fémur pour se réinsérer sur le tibia. Dans les mouvements de flexion/extension (course à pieds, marche, du vélo), le tendon passe sur le condyle (extrémité osseuse) externe du fémur , si bien que les frottements créent l’inflammation.

Les causes peuvent être multiples : mauvaise posture, chaussures inadaptées, déminéralisation, surcharge des entraînements, fatigue…

Les bons gestes :

  • Repos
  • Glace
  • Curcuma (anti-inflammatoire)
  • Étirements : rapprochez vous de votre kinésithérapeute qui saura vous conseiller des exercices adaptés
  • Vérification des chaussures , podologue
  • Apport minéral +++ : possible déséquilibre notamment au niveau des apports en minéraux (équilibre acido-basique).

Syndrome de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs c’est le nom de l’ensemble des 4 tendons qui prennent leur insertion au niveau de l’épaule. Pour rappel, un tendon, c’est l’extrémité du muscle qui vient prendre son insertion dans l’os. Les mouvements de l’épaule sont assurés par un groupe musculaire composé du deltoïde, du grand rond, du grand pectoral et du grand dorsal.

Le syndrome de la coiffe des rotateurs correspond à une inflammation d’un des tendons de la coiffe des rotateurs.

Les causes peuvent être multiples : les mouvements répétés, les entraînements trop intensifs, les sports de raquette, l’hygiène de vie globale (par exemple, le tabagisme empêche la vascularisation des vaisseaux), le manque d’apports en minéraux …

Le traitement :

  • Repos
  • Froid
  • Curcuma (anti-inflammatoire)
  • Kinésithérapie
  • Correction du régime alimentaire : apport minéral +++

C’est une pathologie a prendre au sérieux afin d’éviter une rupture de la coiffe des rotateurs.

Pour mettre toutes les chances de guérison de votre côté, n’hésitez pas à consulter un naturopathe. Nous sommes à même de vous conseiller.

Amis sportifs, de compétition ou du dimanche, prenez soin de vous, votre corps dans son ensemble est votre bien le plus précieux. Soignez le de la tête aux pieds, psychologiquement, physiquement, émotionnellement !

A votre santé !

NB : Tous ces conseils ne remplacent en aucun cas l’avis d’un médecin.